Unexpected

Alors là…. carrément quoi…

Inattendu c’est le mot…

Janvier 2018. Je commence à discuter avec A., le type qui me fera espérer et m’avait menti sur toute la ligne… et T.

T. a un job prenant, souvent en déplacement, mais il change des autres.

On papote de tout et de rien, il s’intéresse, pose des questions sur mon job tordu, mais jamais ne m’a fait le QCM pourri (tu as quel âge, t’as des enfants, tu fais quoi comme métier, etc) ou ne m’a demandé ce que je cherchais.

En avril-mai, il dit que ce serait sympa de boire un café un de ces quatre. Pourquoi pas, mais je me dis au fond de moi « vu ton job, on sera potes… si on se voit un jour ». Parce qu’en plus quand il est dans le coin, il a son fils.

On évoque l’idée en août, j’ai pas mes enfants pendant une semaine et suis moi même en vacances , donc à voir. Sauf qu’il n’en reparle pas, alors je dis à une amie « c’est bon, lui aussi je laisse tomber, je le verrai pas, point! »

Et un soir on discute, on est mi août, il me dit avoir été se promener, je fais exprès de lui dire qu’il aurait du me proposer, que ça aurait été plus sympa à deux. Et là il me dit « tu veux qu’on aille se balader? » Hé bien soit, allons y!

On se retrouve à mi chemin (on le fera souvent ça), et quand je le vois, j’ai un rougissement des joues incontrôlé (ça faisait longtemps…. pourquoi? je ne sais pas. Peut être qu’il me plaît qui sait ?). On va se promener jusqu’à la tombée de la nuit en discutant de tout et de rien, sans aucun malaise, sans aucune gêne…

T. je lui ai fait confiance avant même de le rencontrer. Je ne sais pas pourquoi. Alors quand il s’arrête, me regarde et me propose un verre chez lui, j’accepte.

On papotera encore un moment, et comme il se fait tard et que je bosse le lendemain, il me propose de me raccompagner. La classe (certains n’auraient eu pas de scrupules à me laisser rentrer seule à pieds).

Et là, clairement, je sais qu’il y a eu un truc. Nos échanges s’intensifient d’un seul coup. Là où certains hommes t’écrivent sans cesse et disparaissent après le premier rdv, lui c’est l’inverse. Mais il part en déplacement donc on ne va pas se revoir tout de suite. On va discuter pendant deux semaines de tout et de rien, tout le temps.

Il revient enfin. Je pose une journée sinon on ne se verrait pas encore avant un moment (j’ ai la chance d’avoir des rtt, j’en profite !).

On décide de commencer par aller courir. On se prendra une averse mémorable et on finira trempés. On se quitte pour aller se doucher (on vit à quoi, 10 minutes à pied l’un de l’autre à tout casser) en se disant à tout à l’heure mais sans rien définir.

Après la douche, on reprend les échanges, je lui propose de manger ensemble. On se retrouve donc et on mange, puis on passe le reste de l’après midi à papoter. Il me raccompagne chez moi, je dois aller chercher mes enfants, et on échange un baiser tout doux, tout sage (sans la langue quoi roh, faut tout vous dire).

J’ai mes enfants cette semaine là, et lui récupère son fils quand les enfants repartent, bref on se revoit quelques jours après, on discute longtemps puis vient un baiser enflammé et passionné et ouah…. Je vais rester passer la nuit chez lui parce que je n’ai pas envie de le quitter, mais nous ne ferons rien qui ne soit interdit aux moins de 18 ans, et oui, juste des baisers et des caresses.

Le lendemain, on se dira timidement en même temps qu’on a tous les deux très envie de se voir, et finalement on ne se quittera plus de la semaine, dès que je rentrerai du travail on sera ensemble.

On se croisera aussi au parc avec les enfants, nous sommes des copains pour eux. Juste l’envie de se voir et d’être ensemble.

Il est parti en déplacement au début du mois et revient ce soir. Je t’explique même pas comment on est en manque. C’est tellement apaisant! J’ai l’impression que c’est l’homme que j’ai toujours souhaité avoir, prévenant, drôle, attentionné (j’ai eu des fleurs ce week end, oui les mecs, osez, on adore ça!). Il prend soin de moi, moi qui me suis toujours occupée de moi toute seule, je peux compter sur quelqu’un, et ça c’est…. indescriptible.

Je n’avais pas fini mon article commencé mi octobre. On a passé quelques jours ensemble avant qu’il ne reparte pour un déplacement d’un mois.

En se quittant, on a échangé des mots d’amour… Je suis amoureuse, après deux ans de rdv foireux ou de plans cul plus ou moins glauques… Et je me sens tellement bien !

Bisous !

Publicités