Je suis toujours là

Ouais, toujours vivante. Ça fait un bail. En fait j’ai toujours ces projets d’articles que je n’ai pas écrit, j’y pense et puis j’oublie (toi aussi tu l’as dans la tête maintenant hein ?).

Je vais super bien. Je suis toujours en couple, toujours folle amoureuse de celui dont je finis par me dire qu’il est mon alter ego. On pense très très souvent à la même chose au même moment, qu’on soit ensemble ou loin l’un de l’autre. On va s’écrire en même temps, parfois la même chose, souvent même. On ressent les choses, de la même façon. On a le même avis sur beaucoup de choses. Tu vas me dire: « Ben ça doit être chiant ? »

Ben non. C’est hyper agréable d’avancer à deux dans ce sens là, ça m’apporte même beaucoup de sérénité. Moi la nana qui se moquait des couples fusionnels qui ne se lâchent pas… Je suis devenue accro à mon mec ! Alors attention il y a un contexte hein, il part souvent en déplacement et je pense que ça joue beaucoup. Ces périodes sont parfois longues à gérer, mais du coup on savoure à fond nos moments ensemble.

Nous vivons d’éternelles retrouvailles. C’est peut être la clé de notre équilibre, car oui j’aime toujours mon indépendance, j’aime la solitude et je peux encore en profiter.

Pas question de vivre ensemble pour le moment, nos enfants s’apprivoisent. Et puis est ce que ce ne serait pas le début de la fin? Je ne sais pas, ce n’est pas à l’ordre du jour actuellement.

 

 

J’avais commencé à écrire cet article y’a un moment… et puis y’a eu le confinement. On a joué le jeu, on ne s’est pas vus, surtout qu’il a chopé le truc à cause du boulot (il a juste eu grosse fièvre, courbatures, fatigue, bref tout le monde ne finit pas à l’hôpital).

On ne s’est pas vu pendant deux mois et demi, alors il a été en déplacement, puis en confinement, mais il a aussi été chez lui… et on vit à même pas 1 km l’un de l’autre… La première fois qu’on s’est vus, on ne s’est pas touchés, même pas un bisou… on a respecté, surtout que la compagne de mon ex est enceinte, alors je fais attention, car on n’a pas arrêté la garde alternée des enfants. On était déjà heureux de se voir et d’être ensemble… En plus, pendant plus de 2 mois, les seuls adultes que je côtoyais étaient mon ex et sa nana lors du transfert des enfants… J’avoue que l’interaction sociale m’a manquée… Rien que de croiser mes collègues quoi… Là c’était télétravail ou seule au bureau… un brin déprimant…

Et puis je me rends compte que beaucoup de gens n’ont rien respecté. Je n’en reviens pas de cette mentalité individualiste qui consiste à refuser qu’on nous prenne nos acquis. Mais la situation est exceptionnelle, non? On doit faire des efforts, TOUS, non? Je vois des gens se refaire la bise, comme si tout était fini, comme si il n’était plus nécessaire de prendre des précautions. A moins qu’ils se sentent invincibles…

En ce moment je cogite beaucoup, j’ai revu ma façon de voir les choses, mes priorités. Je ne veux pas me mélanger à ces gens individualistes qui s’en foutent de tout et qui pensent qu’ils n’ont pas à changer leur habitudes, qui ne comprennent pas pourquoi ils devraient le faire. Je n’en peux plus de cette société où les gens n’ont aucun altruisme, aucune bienveillance. Alors je fais du tri, pas mal de tri. Et je me concentre sur l’essentiel… Je deviens sauvage avec parfois des envies d’exil et d’autarcie.

 

PS: ça fait 15 fois que je relis et je retrouve encore des coquilles… désolée si j’en ai oublié, je n’y arrive plus là…  😀

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s