Qui suis je?

J’aurais peut être du commencer par ça.

Mais j’avais pas envie!

Alors je suis née en juillet 1979, je suis lion, le caractère va avec. Quelqu’un d’entier, qui donnerait sa chemise pour ses amis mais qui ne laisse qu’une chance. Je ne suis pas rancunière, mais j’estime que si t’as trahi ma confiance une fois, tu recommenceras.

Mais en fait je suis comme ça juste parce que je suis quelqu’un d’hyper sensible.

Bref, j’ai rencontré l’homme qui a le plus compté juste avant mes 20 ans. Avant j’avais eu des amourettes, quelques relations censurées mais pas plus que ça. On est resté 17 ans ensemble.

Le mot « resté » est volontairement choisi. On s’est pas quittés quoi. Et pourtant pour moi c’était l’homme de ma vie, je ne me suis jamais posé de questions.

Et puis un jour, il m’a annoncé qu’il avait rencontré quelqu’un, qu’on allait vendre la maison etc… (oui ce n’est pas le roi de la délicatesse).

La terre s’est effondrée sous mes pieds. On partait en vacances le lendemain, je n’étais plus que l’ombre de moi même. Je ne dormais plus, je ne mangeais plus. Une période vraiment très éprouvante.

Deux choses m’ont aidé: le soutien d’amis, dont une en particulier, qui était passé par là avant. Qui m’a dit tu peux me détester mais tu verras j’ai raison.

Qui m’a dit deux choses criantes de vérité qui m’ont permis d’avancer:

  • on ne reste pas ensemble pour les enfants
  • tu ne peux pas le forcer à t’aimer

Et puis un autre ami m’a dit: « Courage. Tu es presque au fond. Quand tu y seras, donne un bon coup de pied. »

Un jour j’ai touché le fond. Je m’en souviens. Ma sœur était là, on était chez mon père, avec les enfants, et lui du coup n’était pas venu. On cohabitait encore. Le soir je suis rentrée et j’ai commencé à pleurer. Sans pouvoir m’arrêter. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps ce soir là. Et c’est au sens propre que je le dis, parce que je n’ai pas pleuré pendant de long mois après ça. Bon j’ai eu une gueule de bois le lendemain, pire qu’une cuite!

Mais j’ai touché le fond ce soir là. et j’ai repensé au conseil. J’ai donné un coup de pied. et j’ai rebondi. De façon inattendue. Surprenante. Au point où on m’a souvent dit, et on me dit encore, que quelque part il m’a rendu service en me quittant. Je m’étais éteinte, adaptée à lui, oubliée.

Et là la deuxième chose intervient: j’avais commencé à courir. Je m’y suis mise sérieusement au moment de la séparation: me faire mal physiquement pour oublier la douleur psychologique. Un groupe facebook composé de gens qui courent. De belles rencontres, je me suis fait des copines et des copains, et ça m’a énormément aidé ça aussi.

Je t’ai déjà raconté J., mon premier. C’était fin octobre. Mon ex n’a pas supporté de me voir sortir, je ne lui disais rien mais il a compris. Il a quitté la maison.

Quelques mois plus tard, nous l’avons vendue. il m’arrive de passer devant, avec ce pincement au cœur du gâchis incontestable.

Parce que les enfants n’avaient rien demandé, et qu’ils ont subi.

Je ne suis pas fâchée, j’ai vécu des trucs plus difficiles, mes enfants sont en bonne santé.

La seule chose pour laquelle je lui en veux, c’est de ne pas m’avoir parlé avant. De ne pas avoir voulu nous donner une chance.

Il a bien essayé quand j’ai eu mon rebond. Mais il était trop tard, j’avais tourné la page. Rangé le livre. J’en choisissais un autre.

Et oui, je te l’ai dit, je mets le temps mais quand c’est fini, c’est fini.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Qui suis je? »

  1. Bravo ! Sincèrement je suis admirative.
    Je suis incapable d’écrire le mot fin : peur de l’abandon, personnalité dépendante, etc. Et pour couronner le tout je culpabilise de mon inertie.

    Aimé par 1 personne

    • Il y a des choses qu’on ne peut oublier. La trahison en est une.
      Je l’ai dit je suis lion. Je suis très loyale. Trop des fois.
      Il m’a trahie. Il y pensait depuis longtemps sans avoir le courage de me le dire et me l’a annoncé quand il était trop tard, ne nous laissant aucune chance…
      Et il m’a quand même dit avoir la sensation d’avoir rencontré son double (après 17 ans ensemble, oui oui!!!!), donc pas de retour en arrière possible…
      Mais je l’aime beaucoup quand même, c’est le père de mes enfants, mon ami…. J’ai passé la moitié de ma vie avec lui!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s